jeudi 13 octobre 2011

A la Hache: tranchez dans le vif !

Un samedi automnal, une fin de soirée, une envie de brasserie?

N'hésitez pas à franchir le seuil de l'institution strasbourgeoise "A la Hache", vous ne serez pas malmené, bien au contraire. Cette bonne vieille demeure légendaire, ancienne brasserie du cru depuis 1257, a fait peau neuve, sous la houlette du manager Franck Meunier. Un personnage dynamique qui a su faire des quais de Strasbourg un des endroits les plus animés de la ville. Notre belle endormie s'enorgueillit des péniches à quai, bar à vin, "Atlantico" et autre "Aviateurs", sans compter à présent avec la renaissance de la Salamandre et du futur "Palais des Fêtes". Une façon réellement ambitieuse de changer en bonne ambiance une centaine morosité nocturne.
L'ambiance, rue de la Douane, est aussi dans le décor: boiseries, fer forgé en balustrade et magnifiques lustres baroco-kitsch avec pampilles dans la grande salle, rideaux rouges et atmosphère plus "théâtrale" et intime dans l'arrière salle, cosy, velours.

De faux trophées de taureaux en tapisserie aux murs égayent le tout et lui donne ce petite caractère frondeur, toréro, "tout dans le bœuf" qui serait l'esprit de la maison. Une broche tourne sempiternellement, flammes à l'appui pour dorer le jambon braisé qui attend patiemment le client. Le service, agile et efficace s'affaire à vous satisfaire, rapidement mais sans stress. Un petit verre de Gewurztraminer et crémant en apéro (vins au verre tarifés très doux) et les agapes peuvent commencer: spécialités de brochettes, agneau, bœuf, gambas et lotte, filets de bœuf  (entrecôtes)à toutes les sauces, poisson en matelote et salades maison (avec jambon braisé), généreuses. Les rognons de veau entiers font la réputation du lieu. La tarte à l'oignon, dorée, est riche et fondante à souhait, accompagnée de crudités assorties. Les frittes inondent l'assiette et les carnivores semblent se régaler autour de nous.
Les tartes flambées fort originales, à la choucroute braisée, et pour les sucrées à la myrtille ou banane chocolat sont de la partie.

Côté dessert, c'est à ne plus savoir pour lequel opter après ce plantureux repas: mousse au chocolat, vérine du chef, profiteroles avec une sauce chocolat renversante, forte en goût et onctueuse....Glace noisette à cœur de praline, assiette "tout chocolat". Et îles flottantes pour mieux naviguer.Que l'embarras du choix.
Tarifés très raisonnables les mets attestent d'une bonne qualité des produits. Entrées à 10 Euros, plats autour de 18, 20 Euros et deux menus (17, 50 et 23,50 Euros) sont de bonnes aubaines.La note est "hachée menue" et sans coup de massue!
Pascal Groh veille au grain avec bonhomie sur cette petite assemblée de convives ravis.
Une soirée joyeuse, bon enfant ou la clientèle très bigarrée, se fond dans une atmosphère de brasserie
relookée, sans tapage bobo-branché. Convivialité oblige!


Bon appétit

Le Resto du Samedi

A la Hache
11 rue de la Douane
Strasbourg
03 88 32 34 32
http:www.alahache.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire