samedi 5 novembre 2016

Insolite : Dîner en Gare et ne pas rater le train du dessert avec Thierry Mulhaupt

Dîner en gare de Strasbourg et ne pas être chocolat, c'est le pari des Dîners Insolites du Partimoine lancés an 2010 au Château des Brasseurs (Xertigny – Vosges) par une équipe de passionnés de patrimoine, de culture et de gastronomie issue du Pays d’Epinal.

Ce 1er octobre, l'entrée fut une visite historique de la Gare de Strasbourg oscillant entre Napoléon et Guillaume II pour nous mettre en appétit.

Le repas servi dans le hall et les escaliers monumentaux du bâtiment administratif de la SNCF au Boulevard du Pdt Wilson a permis à la centaine de convives de bénéficier d'une superbe animation jazzy eclectique et de qualité du trio saxophone, piano et contrebasse de Jam for Joy.

Pour le Chef d'un soir, Thierry Mulhaupt, un peu en décallage de son métier habituel, la prestation fut plus sportive, surtout pour le service qui dût monter et descendre de nombreuses marches avec les plats nombreux.

Thierry Mulhaupt dont on connait bien le penchant pour le chocolat, a concocté avec son chef de laboratoire Laurent Schott passé par quelques grandes tables, un menu dédié à l'aliment que nous sommes plus habitué à manger en dessert.
Ici, il fut servi en amuse-bouche et en liquide - la bière Chocolat Mulhaupt - en apéritif pour patienter à quai.


 Diner insolite du patrimoine - Amuse-bouche - Photo :lrds

Puis vint l'entrée chocolatée:
"Thon snacké à la semoule de cacao du Vanuatu, salade de lentille et sauce Laurent" pour commencer le voyage en train qui va nous enmmener au bout de la nuit.
Fine cuisine, surprenante pour les papilles, goûts et saveurs délicats du thon moelleux, sauvage en bouche. Les lentilles sublimées et croquantes.
Un riesling  fruité Ortel 2013 du domaine Stentz-Buecher de Wettolsheim sera servi par la divine Céline, viticultrice qui nous régalera tout le long du repas.

Diner patrimoine - Thierry Mulhaupt - thon lentilles - Photo :lrds

Nous enchaînons avec un "Dos de chevreuil, sauce gibier au chocolat Abiano Afrique 85%, purée de panais à la vanille, poêlée de girolles et chutnay de mûre" fondant pour le gibier délicieux en cube saignant, les champignons des bois parsemant la purée délicieusement parfumée nous faisant passer le plat comme un dessert, les fruits presque confits avec une grande densité de goût: sauvages et bons, le tout accompagné d'un pinot noir, barrique 2011, charpenté à souhait.

Dos de chevreuil, sauce au chocolat - Thierry Mulhaupt - Photo :lrds

Un trou alsacien, bonbon chocolat au foie gras d'oie enrobé de chocolat Téobora 61% à retomber en enfance, nous laisse contempler le ballet du service dévalant l'escalier, sourire aux lèvres, efficace et très sportif.
On ne peut que leur lancer des fleurs que l'on trouve sur la table ou dans le pinot blanc Vieilles Vignes, Barrique 2013 toujours du domaine Stentz-Buecher.

Diner insolite du patrimoine - pinot blanc Stentz-Buecher - Photo:lrds

Il accompagne un morceau de "Comté 36 mois, beurre au café du Brésil et sauce chocolat Brésil 62%" pour continuer ce voyage plein d'entrain et de plaisirs partagés.

Comté vieux, sauce chocolat - Thierry Mulhaupt - Photo :lrds

On en profite pour jeter un coup d’oeil à la cuisine improvisée, installée dans une salle vidée pour l'occasion - c'est la gageure de ce type de soirée "insolite": véritable attirail, batterie et piano de fortune mais fort bien organisé.

Le coup de feu semble passé, l'on se prépare pour le point d'orgue du chef: double dessert chocolat, excusez du peu, mais pour Thierry Mulhaupt, multiplement primé (Meilleur Jeune Pâtissier de France à 18 ans (1981 - Paris) - Meilleur Jeune Pâtissier International à 19 ans (1982 - Barcelone) - Prix Jean-Louis Berthelot (1984 - Paris) - Premier Prix aux Olympiades de la Gastronomie (1984 - Francfort)
Meilleur Pâtissier de France (1996 - Champérard) - Chocolatier de l'année 2002 (Guide Pudlowski) - Pâtissier de l'année 2011 (Guide Pudlowski), il était impenssable de ne pas offrir aux convives cette récompense sucrée et cacaotée: 
"Tarte au chocolat Madagascar, framboises tardives au vinaigre basalmique", une "tuerie" de goût et le "Brownie au chocolat avec des morceaux de noix de cajou grillées, croustillant feuilleté au chocolat, crémeux chocolat et mousse au chocolat Vanuata 68 %." pour nous achever... dans le plaisir:


Tarte au chocolat Madagascar, framboises tardives au vinaigre basalmique - Thierry Mulhaupt - Photo :lrds

Brownie au chocolat avec morceaux de noix de cajou, croustillant feuilleté, crémeux et mousse au chocolat Vanuata - Thierry Mulhaupt - Photo :lrds

Merci chef, bravo l'artiste !


Bon Appétit pour la suite

Le Resto du Samedi

Vous pouvez trouver les boutiques de Thierry Mulhaupt à Strasbourg:
18 rue du Vieux Marché aux Poissons

5 rue du Temple Neuf

A Colmar:
Pâtisserie Jean 
6 place de l'école

Son laboratoire est:
3 rue Thomas Edisson à Mundolsheim

Pour les Diners Insolites du Patrimoine, la nouvelle saison 2016-2017 couvre le Grand Est, avec des découvertes, de nouveaux sites, de nouveaux chefs, de nouveaux artistes et univers du spectacle.

Pour satisfaire les différentes envies, et pour ouvrir à toutes les bourses, ont été créé cinq types de repas: "La Dégustation", "le Dîner", "l’Etoilé", "l’Exceptionnel", mais aussi le "Pique-Nique". 
En tout, 140 Dîners insolites sont prévus dans tout le Grand Est sur 53 weekends, du 20 mai 2016 au 28 mai 2017.
Vous trouverez le programme des dates et lieux ç venir sur le site des Diners Insolites du Patrimoine:
http://dinersinsolites.com/

lundi 24 février 2014

De nouvelles étoiles en Alsace

Quelques-uns l'attendaient avec impatience, d'autres le critiquent, mais le palmarès du "Michelin 2014" est quand même un mètre étalon pour les gastronomes et son influence sur la fréquentation des "nominés" est indéniable.

Alors pour vous permettre de confronter votre propre opinion à celle des "inspecteurs", je vous offre ci-dessous la liste complète des restaurants qui ont une, deux ou trois étoiles en Alsace.

Félicitons, tout d'abord ceux qui ont gagné une étoile supplémentaire, en l'occurrence "Le Chambard" à Kaysersberg, avec Olivier Nasti qui gagne une  deuxième étoile, tout comme  "Il Cortille" à Mulhouse avec Stefano d'Onguia, la première "table italienne" a avoir deux étoiles en France. Bravo à eux.

Félicitations également à Cédric Moulot qui a réussi à faire gagner sa première étoile au "1741" (voir notre critique du 26 mai 2012), même après le départ du chef Thierry Schwartz.

Félicitations aussi à l'Auberge de l'Ill", qui est toujours la seule table triplement étoilée d'Alsace.

En ce qui concerne les deux étoiles, en plus des deux cités plus haut, il y a  "Le Cygne" à Gundershoffen (67)
et "La Fourchette des Ducs" à Obernai (67)

Et pour les tables avec une étoile, vous trouvez dans le Bas-Rhin:
L'Auberge du Cheval Blanc à Lembach
Auberge Frankenbourg à La Vancelle -
Le Cerf à Marlenheim -
Le Bistro des Saveurs à Obernai -
Au Vieux Couvent à Rhinau 
Hostellerie du Rosenmeer à Rosheim -
Kasbür à Saverne
à Strasbourg
Au Crocodile
Le Buerehiesel
La Cambuse
La Casserole
Umami
Le Gavroche
Le 1741.
à La Wantzenau, Le Relais de la Poste

Et dans le Haut-Rhin
à Colmar
L'Atelier du Peintre
JY'S
Le Rendez-vous de Chasse
à Riedisheim,  La Poste
à Wihr-au-Val, la Nouvelle Auberge
à Riquewihr- La Table du Gourmet
à Zellenberg,  Le Maximilien
à Sierentz  L'Auberge St-Laurent

Bon appétit et Bonnes découvertes...

Le Resto du Samedi



samedi 9 novembre 2013

Brasserie des Haras à Strasbourg: Le succès au galop

Elle était annoncée depuis quelques temps déjà, la table pilotée par Marc Haeberlin, triple étoilé d'Alsace pour le restaurant familial à Illhaeusern, aux anciens Haras de Strasbourg, réhabilités en hôtellerie de luxe.
La voilà enfin et avec tout le succès de fréquentation suite à l'attente et à la curiosité:  La Brasserie des Haras fait salle comble, sous des combles magnifiques.
L'architecture d'intérieur et le design - également pour l'hôtel attenant - ont été confiés à Patrick Jouin qui a déjà oeuvré à Illhaeusern.
Il illustre aussi la carte d'un cheval - royal (couronné) - qui s'est noué sa serviette à l’encolure et vous donne envie de prendre la  pension complète.
Un service alerte et efficace s'occupe de vous sous la houlette de Maxime Muller digne représentant l'accueil exemplaire de la famille Haeberlin.

Les Haras - Strasbourg - les combles @lrds

Au rez-de chaussée, un "piano" en forme de fer à cheval vous permet d'admirer le travail du chef François Baur et de sa brigade et un espace bar est là pour l'accueil. Quelques tables vous permettent également de manger.
Mais il faut prendre le magnifique escalier en bois pour arriver au premier étage, sous la haute charpente judicieusement éclairée. La salle est magnifique, et, pour ceux qui recherchent la discrétion, une alcôve en fond de salle, de cuir gainée, crée un espace intime.  Les grandes banquettes en demi-cercle de la salle vous invitent également à vous laisser aller dans le confort et le luxe.

Les Haras - Strasbourg - Amuse-bouche @lrds

Et dans l'assiette ? Que du bonheur, digne de la cuisine attendue...
En amuse bouche, des rillettes de canard avec une miche de pain du confrère Westermann accompagnent un bon muscat de chez Mochel à Bergbieten, aux arômes de rose et de réglisse ou un verre de crémant de la cave de Rouffach.


Les Haras - Strasbourg - Anguilles tièdes @lrds

En entrée, des anguilles tièdes légèrement fumées au raifort - 19 Euros - recouvertes de croûtons de tête de porc ravivent des sensations gustatives d'enfance. Elles fondent comme du beurre sous la langue et le tendre et le croquant, le doux et le piquant se conjuguent à merveille.

Les Haras - Strasbourg - Noix de Saint-Jacques @lrds

Suivent des Noix de Saint Jacques cuites à la plancha - 25 Euros - qui ne sont que goût et saveur. Une purée de topinambours et une endive juste braisée les accompagnent dans un succulent jus de veau.
Accompagné d'un verre de Riesling du domaine Roland Schmitt bien minéral, le plaisir n'en est qu'accru.


Les Haras - Strasbourg - Poitrine de cochon @lrds

Une délicieuse et tendre poitrine de cochon, cuite 48 heures - 19 Euros - accompagnée d'un ragoût de haricots façon cassoulet et de l'huile de thym complète ce menu digne du maître, mais façon "resto d'en face"
Un Saint Joseph de chez Chave, conseillé par Josselin Kauffer, le sommelier de la maison s'accorde merveilleusement tout en fruité et en corps.

Les Haras - Strasbourg - Quenelle de poisson @lrds

Le ballet du service, apportant de-ci, de-là, une cocotte - la Côte de Boeuf "Herdshire" pour deux personnes cuite une demi-heure dans la cocotte avec du foin - 59 Euros - ou un Burger d'agneau "épicé" - 18 Euros - ou encore des Quenelles de poissons de nos rivières - 19 Euros - gratinées, joufflues, soufflées à point, avec une délicieuse sauce homardine ou la timbale d'escargots et sot-l'y-laisse servie en "Souvaroff "- 18 Euros - donnent envie de revenir goûter le reste.


Les Haras - Strasbourg - Torche au marron @lrds

Mais il faut goûter aux délicieux desserts concoctés par le chef pâtissier Auguste Christ et son équipe.
La farandole peut commencer avec une monumentale Torche aux marrons - 9 Euros - légère, à la meringue craquante, au coeur d'églantine et sa glace à la vanille de Madagascar, le Baba au rhum  - 8 Euros- nappé d'un sorbet et sauce passion, moussus à souhait, sur son lit de carpaccio d'ananas donne envie aussi. Et  le Cigare "Cuba libre" - 12 Euros - fait un tabac avec sa verrine à l'espuma de Coca-Cola et fond de baba et sa fausse cendre.

Les Haras - Strasbourg - Baba au rhum @lrds


Les Haras - Strasbourg - Cigare "Cuba Libre" @lrds

Le repas est un vrai bonheur dans ce nouveau lieu où la perfection semble de mise et si vous voulez en profiter il ne faudra pas oublier de réserver une place - ou une stalle aux "Haras" royaux !

Les Haras
23 rue de Glacières
67000 STRASBOURG
Tel. 03 88 24 00 00
http://www.les-haras-brasserie.com

jeudi 19 septembre 2013

Tous au Restaurant: L'Alsace à Table - Retour aux sources

L'opération "Tous au Restaurant" ne donne l'occasion de revenir dans un établissement qui faisait partie de la "Galaxie Baumann" pour voir le chemin parcouru.

L'établissement n'a pas changé, toujours façon bistrot avec les tables assez serrées et proches, la "vitrine" avec vue sur la rue et le tram qui font le spectacle, l'aquarium de l'entrée ne le faisant pas, les cascades sont tues et le bassin à poisson vide le soir de notre passage.

L'accueil du maître d'hôtel et du service féminin sympathique et nous voila installés avec la carte - toujours illustrée par Tommi Ungerer - pour faire le choix parmi les propositions de menu à 28,50 Euros.

L'Alsace à Table - Terrine de Foie Gras @lrds
Pour les entrées :
Salade Frisée aux Lardons et Oeuf Poché - Maquereaux marinés aux Aromates, Salade de Pomme de terre aux Herbes - Terrine de Foie Gras de Canard mi-cuit, Chutney aux Quetsches aux épices (un premier choix intéressant, le foie goûteux et le chutney délicieux) ou Soupe de Poissons de roches Maison, Rouille et Croûtons (délicieusement bon, les produits sont effectivement de qualité et la soupe a très bon goût).

L'Alsace à Table - Soupe de Poissons @lrds

Pour les plats, côté viande, un Faux-filet de Boeuf "Français", fondue d'Echalotes et Pommes au four fait bonne figure, est également proposé un Pavé de Veau aux Pleurotes, Spaetzle maison, mais nous optons pour le poisson.

Le Pavé de Merlu, Risotto de Blé d'Ebly aromatisé à la Truffe est délaissé pour une Papilote de Julienne aux petits légumes et aux Ecrevisses est juste un petit peu trop cuit, mais sa sauce et les légumes sont délicieux.

L'Alsace à Table - Papillote de Julienne @lrds

Et bien sûr, nous ne pouvions pas passer à côté de la Choucroute de Poissons "inventée" par l'ancien maître des lieux. Le saumon et le sandre sont fondants en bouche, le haddock un peu sec, la sauce crémeuse à souhait, on en aurait aimé davantage pour sa douceur car le choux, lui était encore bien acide et craquant.

L'Alsace à Table - Choucroute de Poisson @lrds

Au rayon des desserts, l'Assiette de Munster, Bouquet de Salade fait régional, comme la Fraîcheur Myrtille, Le Pot de Crème au Chocolat Extra Bitter surprend par son côté un peu trop liquide (un "accident" ?) et la Mousse Mascarpone et Miel, coulis de Fruit Rouges (des fraises) ne nous éblouit pas. Le rayon dessert ne semble pas le point fort de la maison.

L'Alsace à Table - Pot de Crème Chocolat Bitter @lrds

La soirée nous a permis de confirmer quel'Alsace à Table est une bonne table, qui offre un rapport qualité/prix convenable et de qualité.

A vous de tester.

Bon Appétit.

Le Resto du Samedi.

L'Alsace à Table
8 rue des Francs-Bourgeois
67000 Strasbourg
www.alsace-a-table.fr

mercredi 18 septembre 2013

L'Automne c'est la Fête de la Gastronomie

L'automne, ce n'est pas que l'opération "Tous au Restaurant" (voir samedi dernier), c'est aussi la Fête de la Gastronomie, initiée par l'association "Le Coq Gorumand", etmême si le nombre de participants y est plus restreint, en tout cas en Alsace, certains Chefs de cuisine jouent sur les deux tableaux.
Mais ne gâchons pas le plaisir et fêtons.

Samedi, au Relais de la Poste à La Wantzenau, Caroline Van Maenen met les femmes dans la gastronomie à l'honneur avec toute une série de manifestations et d’ateliers avec la participation, entre autres, de l’Association des Femmes Chefs, des Etoiles d’Alsace, de la chaîne des Rôtisseurs, des Maîtres Cuisiniers de France, de la Fédération des Bouchers, Charcutiers et Traiteurs d’Alsace, du Cercle des Fromagers Affineurs, des Maîtres restaurateurs et des Logis d’exception: Démonstrations, dégustations et  partages: une journée au féminin pour découvrir  "l’art de vivre vu par et pour les femmes".

Et si vous ne savez pas encore que faire dimanche  (en priant que le ciel soit clément), je vous propose une conférence sur les Vins - "Apéritifs dinatoires" - d'Isabelle Forêt et un pique-nique gourmand offert par de grands chefs alsaciens: Bruno Cutrupi, Roger Bouhassoun, Patrick Fritz, Gérard Goetz, Sylvie Grucker, Ernest Schaetzel, Jean-Luc Klugesherz (pâtissier) et bien d’autres... qui vous offrent un pique-nique gourmand et en musique, la manifestation doit beaucoup, je pense, aux femmes Chef de cuisine d'Alsace (et aux Divines ??).

Pour réserver, allez sur le site de la manifestation:
http://fetedelagastronomieablienschwiller.wordpress.com/

Bon Appétit

Le Resto du Samedi.

mardi 17 septembre 2013

Tous au Resto à La Carambole - l'occasion de découvrir un chef.

On en avait entendu parler, de la Carambole et de son chef Frédéric Lefèvre, qui, passé chez Westermann, Albrecht, à Evian, Julien à Fouday, à la Pommeraie à Sélestat et au Cerf à Marlenheim, débarque dans ce restaurant d'entreprise, nommé par Claude Fath, multi-champion d'Europe de Billard "La Carambole".
Le billard Carambole est un jeu de billard français, à ne pas confondre avec le fruit souvent présent dans les assiettes de dessert - pas toujours à bon escient.

Depuis 2008, Frédéric Lefevre valorise les repas d'affaire de l'entreprise AGIPI, dans ce restaurant co-géré par Claude Fath et Nicolle Muckensturm.
Les repas n'étaient au départ servis qu'à midi et l'envie d'ouvrir également le soir s'est concrétisée depuis deux ans.

Il ne manquait que l'occasion de découvrir ce restaurant.  "Tous au restaurant" - la manifestation lancée par Alain Ducasse et Laurent Plantier a fait le larron - un larron heureux!

L'accueil sympathique et féminin ainsi que les suggestion du sommelier Gérôme Georges, meilleur sommelier de France 2013, augurent de la soirée. L'espace est moderne et clair et peut accueillir des couples gastronomes comme des groupes..

La Carambole - Amuse-bouche @lrds

La soirée démarre en amuse-bouche par un gaspacho revisité et une crème brûlée au foie gras, les deux délicieux.


La Carambole - Gambas Bouillon thai @lrds

Le menu proposé pour cette semaine exceptionnelle démarre par des Gambas poêlés, petits légumes bouillon thai et herbes fraîches, un délice.
Pour l'accompagner, un Riesling du Domaine Schmitt à Bergbieten est tout à fait approprié.

La Carambole - Daurade risotto de céleri @lrds

Suit une Daurade à la Plancha sur un risotto de céleri à l’essence de truffes, émulsion de lierre terrestre, cuit à point. Le risotto craquant est original et bien parfumé.
Le Corbières Blanc Domaine Champs de Soeurs, frais et minéral convient tout à fait.

La Carambole - Espuma caramel @lrds


Le dessert, après un espuma de caramel au beurre salé léger et parfumé offre une revisitation du pain perdu sur un lit de quetsches, accompagné d'un glace vanille. Un délicieux Banyuls Blanc Abbé Rous-Cornet rehausse le fruit du déssert.

La Carambole - Pain perdu et Quetsches @lrds

Nous ne pouvons que remercier l'initiative qui permet de découvrir les restaurants de chefs et de grands chefs qui y participent chaque année et permettent ainsi de découvrir ou de redécouvrir des très bonnes tables.

La Carambole en fait partie et nous lui souhaitons encore plein succès - et un bon déménagement - bientôt sur les toits de l'immeuble adjacent, avec le jardin aux herbes du chef qui suivra également.

Bon appétit

Le Resto du Samedi

La Carambole
12 Av. Pierre Mendes France
67300 Schiltigheim
http://www.restaurant-lacarambole.com/


samedi 7 septembre 2013

Tous au Restaurant - c'est maintenant

Le Resto du Samedi s'est fait un peu rare ces derniers temps, mais il se réveille lorsqu'il s'agit d'aller au restaurant et de partager de bons plans.

Alors, comme l'opération "Tous au Restaurant" que nous avons déjà connue l'année dernière recommence cette année, profitons-en tous.

Vous connaissez le principe : Vous allez au restaurant à deux pour partager un bon repas concocté par le chef  et vous ne payez qu'un plat ou menu parmi ceux qui vous sont proposés pour l'occasion.
Les restaurants sont dans toute la france, vous pouvez choisir par département et/ou type de cuisine, pour l'Alsace et Strasbourg, vous avez un choix sympathique que je vous laisse découvrir ici:
http://www.tousaurestaurant.com/fr

Quelques "Restaurants d'exception ont des menus spéciaux et une réservation décalée (vois fiche ci-dessous). Vous y trouverez entre autres, Hélène Daroze (avec un menu à partir de 28 Euros le midi !), Anne-Sophie Pic, Guy SavoY, Alain Ducasse, Emmanuel Renaut et le Flocon de Sel dont nous avions parlé,  Thierry Marx et, pour l'Alsace, L'Auberge de l'Ill, La Fourchette des Ducs, Le Bistrot des Saveurs, entre autres.
http://tousaurestaurant.com/sites/default/files/Event/Visuel/tar_planning_tables_dexception_v4.pdf

L'occasion, vous pouvez la saisir la semaine du 16 au 22 septembre - selon les propositions de chaque restaurant - et les réservation démarrent le 9 septembre à 10 heures.

Alors, dans les starting-blocks, prêts ?

Bon Appétit.

Le Resto du Samedi