samedi 12 mai 2012

Verte Vallée: Qu'elle est "verte" ma vallée de Munster

L'hôtel-restaurant, au premier abord dans cette petite bourgade de Munster fait plutôt curieuse impression: immense parking, architecture banale, plutôt style habitat collectif ou usine à dormir.

Mais l'on ne s'arrêtera pas à la façade un peu surprenante... Franchi le seuil, un personnel accueillant et sympathique, pléthorique vous guide dans le dédale des salles... Enfin, on parvient à une petite enclave, où, finalement il fera bon être un peu en marge de l'ambiance spa and co, fitness et bien-être à la mode avec une vue bucolique sur la verdure.
Philippe Wolff a récemment repris les rênes de l'établissement et le nouveau chef, Sébastien Aliprandi fait recette.
Petits amuse-bouche: acra de poisson et mousse de saumon en brochette, puis fromage blanc battu au bleu et à l'ail, filet de saumon cru, un peu trop salé. Un joli aperçu pour mettre en appétit.

Presskopf Homard et Veau - La Verte Vallée - Munster @lrds

Le menu "Plaisir" choisi à 4 plats pour 36 Euros démarre avec le homard et tête de veau: invention judicieuse en presskopf sur ardoise avec dés de sauce mayonnaise au wazabi, assortiment de salades variées. La choucroute confite au miel en écheveau qui accompagne ce met fort original est sublime.
Avec un verre de blanc du Languedoc, Costières de Nîmes, galets dorés de Mourgues de Grès 2010 - 5 Euros.

Canard en deux façons -  La Verte Vallée - Munster @lrds

Pour suite, le canard en deux façons: la poitrine rôtie, magret tranché gros et la cuisse confite en caillette, sorte de crépinette, gigolette de confit embeurrée de choux vert à la pancetta, carottes au cumin: un régal à déguster avec un pinot noir "Rouge de Turckheim" 2008 à 5, 50 Euros. Un bon mariage avec cette viande à point, cuite croustillante sur les bords, peut-être un point trop sèche.

Sandre et asperges - La Verte Vallée - Munster @lrds 
Le poisson: du sandre cuit sur peau en croute de sésame avec fagotin d'asperges en bouquet lié par une belle tranche de lard, sauce moutarde à l'ancienne, à se damner. Seules les "kaesknepfle" sont roboratives, pas assez cuites et compactes, malgré l'aspect doré de la quenelle. Le pinot gris de chez Maurice Schoech à Ammerschwhir fait le reste des parfums onctueux et riches en saveurs d'antan. La lotte en tournedos, le barbue de ligne sont encore de beaux produits à la carte. Les petits pains frais circulent, le sommelier Romain Iltis parvient à s'occuper de tout ce monde avec grâce et agilité et est de fort bon conseil. Les chefs de rang, nombreux et attentionnés tout de noir vêtus font passer un agréable moment.

Le charriot de fromages est un petit temple de la gourmandise locale et hors terroir: à noter un Bleu des causses divin et une farandole de fromages du cru dont le munster au gewurtz et  le barrigkass, idéal.

Fort et Noir - La Verte Vallée - Munster @lrds 
Côté dessert, le "Fort et Noir" est une belle invention et un jeu de mot savoureux: glace vanille et mousse chocolat, en sorte de mille-feuille avec sauce chocolat très noir et fondant aux framboises.
Les glaces maison, chocolat avec coulis minute sont un délice et un raffinement de texture et goût riche et fort en cacao. Le Saint Honoré aux trois chocolats fait aussi recette.

La maison vaut sa renommée et l'on prend un bon café pour clore la soirée en quittant l'établissement archi complet où se presse une clientèle nombreuse pour assurer un séjour calme et détendu.
Qu'elle est fréquentée, ma verte vallée.

Bon Appétit.

Le Resto du Samedi.

Verte Vallée
10 rue A. Hartmann
BP 31
68140 Munster
03 89 77 15 15
www.vertevallee.com
contact@vertevallee.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire