samedi 9 novembre 2013

Brasserie des Haras à Strasbourg: Le succès au galop

Elle était annoncée depuis quelques temps déjà, la table pilotée par Marc Haeberlin, triple étoilé d'Alsace pour le restaurant familial à Illhaeusern, aux anciens Haras de Strasbourg, réhabilités en hôtellerie de luxe.
La voilà enfin et avec tout le succès de fréquentation suite à l'attente et à la curiosité:  La Brasserie des Haras fait salle comble, sous des combles magnifiques.
L'architecture d'intérieur et le design - également pour l'hôtel attenant - ont été confiés à Patrick Jouin qui a déjà oeuvré à Illhaeusern.
Il illustre aussi la carte d'un cheval - royal (couronné) - qui s'est noué sa serviette à l’encolure et vous donne envie de prendre la  pension complète.
Un service alerte et efficace s'occupe de vous sous la houlette de Maxime Muller digne représentant l'accueil exemplaire de la famille Haeberlin.

Les Haras - Strasbourg - les combles @lrds

Au rez-de chaussée, un "piano" en forme de fer à cheval vous permet d'admirer le travail du chef François Baur et de sa brigade et un espace bar est là pour l'accueil. Quelques tables vous permettent également de manger.
Mais il faut prendre le magnifique escalier en bois pour arriver au premier étage, sous la haute charpente judicieusement éclairée. La salle est magnifique, et, pour ceux qui recherchent la discrétion, une alcôve en fond de salle, de cuir gainée, crée un espace intime.  Les grandes banquettes en demi-cercle de la salle vous invitent également à vous laisser aller dans le confort et le luxe.

Les Haras - Strasbourg - Amuse-bouche @lrds

Et dans l'assiette ? Que du bonheur, digne de la cuisine attendue...
En amuse bouche, des rillettes de canard avec une miche de pain du confrère Westermann accompagnent un bon muscat de chez Mochel à Bergbieten, aux arômes de rose et de réglisse ou un verre de crémant de la cave de Rouffach.


Les Haras - Strasbourg - Anguilles tièdes @lrds

En entrée, des anguilles tièdes légèrement fumées au raifort - 19 Euros - recouvertes de croûtons de tête de porc ravivent des sensations gustatives d'enfance. Elles fondent comme du beurre sous la langue et le tendre et le croquant, le doux et le piquant se conjuguent à merveille.

Les Haras - Strasbourg - Noix de Saint-Jacques @lrds

Suivent des Noix de Saint Jacques cuites à la plancha - 25 Euros - qui ne sont que goût et saveur. Une purée de topinambours et une endive juste braisée les accompagnent dans un succulent jus de veau.
Accompagné d'un verre de Riesling du domaine Roland Schmitt bien minéral, le plaisir n'en est qu'accru.


Les Haras - Strasbourg - Poitrine de cochon @lrds

Une délicieuse et tendre poitrine de cochon, cuite 48 heures - 19 Euros - accompagnée d'un ragoût de haricots façon cassoulet et de l'huile de thym complète ce menu digne du maître, mais façon "resto d'en face"
Un Saint Joseph de chez Chave, conseillé par Josselin Kauffer, le sommelier de la maison s'accorde merveilleusement tout en fruité et en corps.

Les Haras - Strasbourg - Quenelle de poisson @lrds

Le ballet du service, apportant de-ci, de-là, une cocotte - la Côte de Boeuf "Herdshire" pour deux personnes cuite une demi-heure dans la cocotte avec du foin - 59 Euros - ou un Burger d'agneau "épicé" - 18 Euros - ou encore des Quenelles de poissons de nos rivières - 19 Euros - gratinées, joufflues, soufflées à point, avec une délicieuse sauce homardine ou la timbale d'escargots et sot-l'y-laisse servie en "Souvaroff "- 18 Euros - donnent envie de revenir goûter le reste.


Les Haras - Strasbourg - Torche au marron @lrds

Mais il faut goûter aux délicieux desserts concoctés par le chef pâtissier Auguste Christ et son équipe.
La farandole peut commencer avec une monumentale Torche aux marrons - 9 Euros - légère, à la meringue craquante, au coeur d'églantine et sa glace à la vanille de Madagascar, le Baba au rhum  - 8 Euros- nappé d'un sorbet et sauce passion, moussus à souhait, sur son lit de carpaccio d'ananas donne envie aussi. Et  le Cigare "Cuba libre" - 12 Euros - fait un tabac avec sa verrine à l'espuma de Coca-Cola et fond de baba et sa fausse cendre.

Les Haras - Strasbourg - Baba au rhum @lrds


Les Haras - Strasbourg - Cigare "Cuba Libre" @lrds

Le repas est un vrai bonheur dans ce nouveau lieu où la perfection semble de mise et si vous voulez en profiter il ne faudra pas oublier de réserver une place - ou une stalle aux "Haras" royaux !

Les Haras
23 rue de Glacières
67000 STRASBOURG
Tel. 03 88 24 00 00
http://www.les-haras-brasserie.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire